De l’Art Contemporain dans des lieux de culte ; pourquoi ?

La question est souvent posée : pourquoi donc est-ce l’Art Contemporain qui est invité à « investir », les petites églises d’Anjou retenues par Art et Chapelles dans ses circuits ?

L’interrogation est légitime : dans son livre « Vérité en art », le philosophe et critique d’art, Philippe Sers, écrit : « le paysage artistique actuel manque de lisibilité. Il est difficile d’y trouver ses repères et de construire un jugement de valeur (…). En face de l’Art Contemporain, la tentation vient alors au public de tout rejeter, dans l’impossibilité de discerner, ou bien de tout accepter par intimidation. Deux attitudes qui n’ont de sens ni l’une, ni l’autre ».

C’est donc un choix exigeant que le nôtre, car il fait appel à toute la capacité d’attention.

C’est un choix qui s’impose, car l’Art Contemporain est porteur de l’essentiel :

- En rendant présent l’inapparent, il est par définition, un acte créateur.

- En posant des questions sur l’homme, sur sa vie, sur ses doutes, il nourrit la réflexion spirituelle.

- En s’installant dans les chapelles de passé, l’Art Contemporain leur offre une nouvelle façon de continuer à vivre et à vivre avec la culture du temps présent.

L'équipe d'Art et Chapelles