Présentation de l'artiste:

Pierre BRUNELLIÈRE artbourru@gmail.com

Né en 1949 en Touraine, Pierre BRUNELLIÈRE vit et travaille à Angers. Après un parcours professionnel d'éducateur spécialisé, il se forme aux ateliers de l'art cru à Bordeaux, choississant par-là, de donner à son art un accent de spontanéité. Si l'oeuvre n'est pas préalablement pensée, elle se construit en tirant partie de matières brutes et d'accidents tout en explorant des mondes imaginaires. Sa peinture  bouge et danse. Sa marque de fabrique est « l'art bourru » terme qu'il emprunte à Jean-Claude Carrière Le vin bourru (2000). Son art sort du pressoir de l'atelier. Un art trouble comme le vin nouveau, à la fois sucré et amer avec des promesses d'élévation et de noblesse. Les matières pauvres et les hasards donnent cette force et ce mystère que chacun peut interpréter à sa façon. C'est une peinture libre. Dans son local de ]L'INTERVALLE[ il anime des ateliers d'expression créatrice.

Presentation de ses oeuvres par l'artiste

La première impression en entrant dans cette chapelle c'est de se croire dans une petite église. Elle est habitée par de nombreuses statues de saints. Comment alors y trouver moi-même une place pour venir y réaliser une œuvre contemporaine ? Je recherche alors quels élements pourraient retenir mon attention : Les vitraux avec leur bandes rouges qui se croisent ? Le rétable richement orné tout en restant sobre et un peu naïf par ses figurines ? Des symboles forts comme la piétá en son centre ? Tout cela ne déclenche pas mon inspiration. Curieusement ce sont les deux anges blancs de part et d'autre de l'autel qui me font rêver. Ils évoquent des êtres mystérieux et normalement non représentables puisqu'ils apparaissent et disparaissent quand ils accomplissent leur mission. Ici les deux anges sont très bien sculptés et tellement humains qu'ils sont presque en contradiction avec l'effacement qu'ils sont sensés représenter. Aussi je me sens accroché par ces anges avec des ailes comme des oiseaux. C'est la question de la présence/absence de ces êtres sur laquelle je vais mener ma réflexion. Pour les croyants, l'existence de Dieu va de pair avec la nécessité des anges . Pour moi l'idée des anges rejoint surtout l'idée de la création artistique et du lien non-dit entre les hommes : « un ange passe ». Quand je crée  j'essaye de représenter ce qui n'a pas de nom « figurer le rien... l'indéterminé » comme dit Jean DUBUFFET. Et l'ange symbolise le mieux cette idée de mouvement fuyant, le fugace, le sens caché, le diffus, le mystère dedans et la légèreté. C'est décidé je vais donner au pourtour de cette chapelle un parcours où l'esprit des anges viendrait danser l'absence et l'insaisissable passage de ma création éphémère : un chemin de liberté.

 

Présentation de l'artiste par Marion Julien (Art et Chapelles) le jour du vernissage

Avant de vous parler du travail de Pierre Brunellière, je veux seulement dire que toute l’équipe d’art et Chapelles a une pensée aujourd’hui pour l’artiste  Gratienne Salmon qui devait initialement intervenir sur cette chapelle et qui est brutalement et douloureusement décédée en janvier dernier.  Cette peintre de talent n’a donc pu poursuivre son chemin avec nous sur ce circuit et je tenais à lui rendre hommage.

Je voulais depuis plusieurs années faire intervenir Pierre Brunelliere sur notre circuit et il a bien voulu dans ces circonstances douloureuses relever le défi.

C’est effectivement un défi car cette chapelle, grande comme une église, fait partie des édifices difficiles à investir lorsqu’ils sont très chargés en décors et mobiliers qui leur donnent leur caractère mais qui  créent beaucoup de contraintes.

Pierre Brunelliere se dit « Peintre encolleur », ce qui n’est pas courant, et céramiste.

C’est un artiste qui travaille avec ses mains, qui aime la matière brute, qui aime produire des formes. En même temps c’est un homme qui rêve, qui vit dans un univers habité par ses réflexions sur le monde dans lequel nous vivons ou sur l’au-delà.

Dans cette chapelle - il vous dira sûrement pourquoi et comment - il nous parle des anges ; avec les matériaux simples que sont  le papier,  la colle et des couleurs il vous invite à le suivre dans un espace diffus et indéterminé que représentent bien les anges,  un espace de liberté.

Mais ne vous y trompez pas, les thèmes de chaque pièce mentionnés par de petits cartels, dont l’un vous invite au « décollage immédiat » vous diront aussi que derrière cette impression d’insaisissable il y a une vraie réflexion sociale et aussi parfois beaucoup de distance et d’humour dans son regard sur le monde.

Peintre encolleur et céramiste
Chapelle de Vaillé-Rochereau
Nueil-sur-Layon/Lys-Haut-Layon

Quand on traverse le lieu dit de Vaillé-Rochereau, notre regard est immédiatement attiré par le manoir de style néogothique flamboyant, derrière l’enceinte d’un château médiéval comme en attestent la porterie d’entrée, mais aussi l’ancien pigeonnier, et le logis du XVe siècle, contre lequel est bâtie la chapelle Notre-Dame. Cette chapelle édifiée au milieu du XVIIe siècle a été totalement restaurée en 1845. On y pénètre par un grand narthex pour découvrir une chapelle, qui surprend par son ampleur, mais aussi par son mobilier. On peut y admirer un magnifique retable de la deuxième moitié du XVIIe siècle, et un insolite confessionnal surmonté de la chaire à prêcher.

Latitude: 
47.151593
Longitude: 
-0.397301