Plasticienne

Présentation de l'artiste:   

Plasticienne, scénographe, costumière, diplômée en arts plastiques de l’université de Rennes 2, Monique Brétéché est la directrice artistique du lieu d’expression et de création d’arts vivants « le gARage » à Château-Gontier (53200).Son travail artistique s’appuie sur deux éléments majeurs : la spirale, motif ouvert et féminin qui évoque l’évolution d’une force ou d’un état, et la couleur, support de la pensée symbolique, qui permet de développer un autre langage.Elle compose à partir d’éléments récupérés : ressorts tapissiers, verre, perles, fils de métal, tissu, plastique, toile de verre, bois… et les assemble pour créer un nouvel objet à dimension artistique. La recherche du mouvement est un axe essentiel de sa création artistique ainsi que la mise en espace sans cesse renouvelée.Une autre facette de son travail réside dans la fascination des oppositions vide-plein, palpable-impalpable, réel-irréel. Ses recherches sont toujours orientées vers un monde onirique dans lequel coexistent lumière, espace et fantaisie. L’ensemble de sa démarche artistique est empreinte du sensible et s’achemine parfois vers la poésie. Sa réflexion artistique a donné naissance aux Volubiles, déclinés en suspensions et colonnes,  puis aux dioramas, installations plastiques et sculptures.

contact@moniquebreteche.fr

Présentation de ses oeuvres par l'artiste:

En cent ans, notre espérance de vie a augmenté de trente ans.

Cette réalité m’impressionne fortement, d’autant plus que ma démarche artistique tourne souvent autour de mes interrogations sur la vie, le temps qui passe et ce qui nous pousse à agir, ce qui nous est essentiel et ce qui ne l’est pas.

Mon travail artistique s’appuie sur deux éléments majeurs : la spirale, motif ouvert et féminin qui évoque l’évolution d’une force ou d’un état, et la couleur, support de la pensée symbolique, qui nourrit constamment mon travail.

 « Les âges de la vie »,installation à base de ressorts tapissiers et de verre cassé, prend tout son sens dans ce lieu de réflexion et de recueillement.

L’utilisation de morceaux de verre fait écho aux vitraux manquants dans la chapelle de Messemé. Son histoire m’interpelle car, à peine construite, elle semble avoir été démolie partiellement. Son aspect actuel témoigne des vicissitudes subies avec les années. Cependant, j’ai ressenti en la visitant une volonté de permanence sur les inscriptions des tombes présentes, témoignage de vie, et par la présence du squelette dans le sarcophage mérovingien lors de ma première visite.

Pour cette installation dans la chapelle, j’ai commencé mon travail par un collectage réunissant des personnes qui, parce que vivantes en même temps que moi, bénéficient également de cet allongement du temps de vie.

100 personnes ont répondu entre début juillet et fin août 2017 à cette question :

« D’après vous, quelles sont les différents âges de la vie humaine, et quelle couleur associez-vous à chaque âge ? »

Huit âges en sont ressortis : la vie intra-utérine et la naissance, la petite enfance, l’enfance, l’adolescence, l’adulescence ou jeune adulte, l’adulte, le senior, la vieillesse et fin de vie.

Ces contributions sont la base de cette nouvelle création artistique. Huit pièces sont créées, en forme de carré, symbole de la terre. Elles s’imposent dans l’espace, mobiles, traversées par la lumière, dans un face à face avec le visiteur quel que soit son âge.

Une invitation à découvrir ce chemin de vie ! 

 

Présentation de l'artiste par Marion Julien (Art et Chapelles) le jour du vernissage

Ici encore, je vais vous parler du choix de l’artiste. Cette très jolie chapelle de campagne présente une particularité : ses murs sont  peints d’un mauve très vif sur le tiers de leur hauteur. Il fallait donc trouver un artiste qui n’en soit pas effrayé et qui sache jouer avec la couleur.

Monique Bretéché, qui vit est travaille à Château-Gontier, nous propose une installation qui précisément utilise la couleur comme signifiant.

Le travail de Monique Breteché est à la fois minimaliste dans ses moyens : du fil, des ressorts, des bouts de  verre… , et d’une richesse très complexe dans son expression.

Je lui laisse le soin de vous expliquer comment partant d’une enquête sur les couleurs associées aux différents âges de la vie, elle a conçu des suspensions dans lesquelles l’association de multiples morceaux de verre  donne une image très parlante  de chacune des étapes de notre existence.

On ne peut qu’admirer la technique et la subtilité du travail de composition et de montage qui donnent à chacune de ces pièces sont caractère unique.

Mais le plus étonnant est peut être le pari réussi de l’artiste qui, fondant a priori sa création sur  le ressenti d’une centaine de personnes interrogées,  a réalisé une expérience   dont le résultat est vraiment stupéfiant car probant.

On est séduit par l’originalité de la démarche, mais bien sûr également par le résultat esthétique et par la façon dont ces curieux mobiles trouvent tout naturellement leur place dans cette petite chapelle toute simple qu’ils éclairent comme des vitraux .

 

Chapelle de Messémé
Vaudelnay

Cette chapelle domestique, construite en 1772, se présente comme un grand vaisseau charpenté, avec un chœur polygonal délimité par une table de communion. Le très beau sol en pierre calcaire est dallé de six pierrest ombales, sépultures de la famille de Rodays, fondatrice de la chapelle. Etonnamment, son dépouillement très rustique, confère à cette chapelle une ambiance accueillante.

Latitude: 
47.148864
Longitude: 
-0.245896