Peintre et sculpteur

Francky Criquet vit et travaille à Denezé-sous-Doué. Sa peinture très expressive est fortement inspirée par la mythologie, par la bible et l’histoire des religions. C’est une peinture figurative qui fait une large place à la figure humaine, à certains animaux mythiques ou bibliques, et à divers symboles. Il y a dans cette peinture, qui peut parfois paraître assez énigmatique, beaucoup de force et de sensibilité qui s’expriment  à travers un geste puissant et un traitement de la couleur très raffiné. 

 

Présentation de son oeuvre par l'artiste 

Dans chacune de mes toiles je raccommode les meurtrissures de l’existence qui me gouverne. Exposer dans une chapelle reste un endroit bien balisé. Alors, pour atteindre la cime de mon enfance, je retourne dans la vallée de nos alchimies, la crevasse de la création. Petit, j’allais au catéchisme, plus tard j’étais enfant de chœur et m’y laissait flotter. Cette vie à l’époque était un remède, toutes mes prières me soignaient de la tristesse et du reste. Aujourd’hui, depuis que j’ai commencé à travailler pour le projet d’Art et Chapelle une clarté a adouci mes tableaux sans que dans l’univers de ma palette je change de couleur. Et c’est comme un soleil qui jaillit de mon pinceau étourdi de silence. Et dans le vertige, une nouvelle douceur grandit dans les couleurs de mes toiles. Maintenant mes toiles sont vêtues d’une robe, tel un sommeil qui rentre dans l’envie présente. Simplement, j’ai retrouvé dans ce projet une folie caressante de souvenirs de mon enfance. Cette tendresse donnera peut-être l’accès que je cherche tant et tant dans la valse et la cascade de mon imaginaire. Je dis déjà merci, merci mille fois pour ce souffle qui commençait à coaguler tout au fond de mon cœur. 

 

Présentation de l'artiste le jour de l'inaugutration

Nous nous trouvons dans ce lieu dans une situation inédite puisque Francky Criquet devait initialement présenter ses œuvres dans cette église Saint Pierre en Vaux qu’il connaît et affectionne depuis de nombreuses années. Des desaccords avec les équipes locale nous ont conduit à renoncer à cette présentation,  ce qui nous a amené à  proposer à nos visiteurs un détour par Denezé-sous-Doué où elles seront exposées dans un espace privé .

La peinture de Francky Criquet n’est pas conventionnelle, ni dans sa forme ni dans son contenu, même si elle se situe clairement dans la lignée des grands peintres figuratifs du XX° siècle

Cette peinture  est tout en force et en sensibilité.  Ce sont les qualités que l’on retrouve dans les toiles crées pour ce circuit d’Art et chapelles, qui sont toutes d’inspiration religieuse. C’est clairement cette puissance d’expression qui a dérouté certains.

C’est aussi une peinture qui parle beaucoup par allégorie : les allégories  qu’elles soient utilisées par des peintres du XVII° siècle ou par des artistes contemporains ne sont pas toujours comprises. Elles  peuvent   donner lieu à des interprétations sans rapport avec les intentions de l’artiste  et conduire - l’histoire de la peinture le montre – à de sérieux malentendus et à des rejets.

Quant à nous, nous étions heureux de vous faire découvrir cet artiste et nous espérons que les visiteurs seront nombreux à souhaiter découvrir ces toiles dont ils pourront apprécier la force et la beauté.

Marion Julien

 

 

Eglise de Saint-Pierre-en-Vaux
Saint-Georges-des-Sept-Voies

Ce n’est pas au centre du village de Saint-Pierre-en-Vaux, que se trouve son église, mais au sommet de son plateau auquel on accède par une route étroite et tortueuse.  Le petit cimetière qui la borde est toujours utilisé par les habitants du village.  Elle doit sa renaissanceà l’initiative d’André Sarrazin et de son association « Chapelles et Calvaires »  qui permit en 1987 le démarrage d’une première tranche de travaux pour assurer la mise hors d’eau de l’église. La municipalité, à l’occasion de travaux de drainage en septembre 2001, a mis au jour des sarcophages en pierre coquillière  au chevet et le long de la nef sud, ainsi que des sépultures, attestant d’un lieu d’inhumation dès le haut Moyen-âge. Des coffrages anthropomorphes en tuffeau, indiquent une seconde phase d’inhumation plus tardive. 

Mentionnée dès le XIe siècle  l’église  ne comprenait qu’une nef carrée. Elle présente aujourd’hui deux retables latéraux en tuffeau édifiés en 1639 et dédiés à la Vierge et à Saint Joseph. Pour ce dernier, les habitants, au fil du temps, ont préféré y voir saint Barnabé dont ils en ont fait leur saint patron. Un pèlerinage était organisé autrefois pour la fête de Saint-Barnabé  le 11 juin devant l’église. Cette dévotion persiste puisque le vitrail, récemment  posé dans la baie de la façade occidentale par l’Atelier Théophile  représente non pas saint Pierre mais saint Barnabé.  

Le chœur fut réaménagéen 1707 et son retable en tuffeau également du  XVIIIe siècle, est entouré des statues de Saint-Pierre et de Saint-François-de-Salle. L’église est dominée par un clocher vraisemblablement reconstruit au XIIIe siècle sur une base romane. 

Latitude: 
47.335
Longitude: 
-0.285335
Partenaires: 
Diocèse d'Angers
Département Maine-et-Loire
Bouvet Ladubay